Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Album Photos 2

Recherche

17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 19:59

Le 15/11, 80 miles/jour

J affale la GV, elle rend le bateau instable, le pilote ne s' en sort pas, Takari a besoin d' etre " tracté par le museau ", j envoie le foc et tangonne foc et genois, nikel, le bateau accelere et le pilote assure.
11h, une dorade de plus à bord, popote à la tahitienne et repas, dans l apres midi je me fais une vraie vie de marin, je m envoie deux mars et fait une douche ( à l eau de mer bien sur.... ), apres quoi c est bronzette et musique-bouquin, le pied....
Seulement voila, la journée a un coté un peu noir, l' iridium ne marche plus, a voir si demain ca refonctionne, a priori il y a un soucis sur la carte prepayée.....

Le vent est toujours tres mou, je ne suis pas encore arrivé dans ces conditions.....

Premier bilan de la transat : 
je bois bien ( de l' eau bien sur ), je descend une bouteille par jour, une eau gazeuse et un soda, j ai attaqué le jambon, me fait deux cafés chargé de lait concentré sucré ( leche y leche en espagnol ), la premiere tablette de chocolat est morte, le paquet de Twixx a subit le meme sort, bref, un vrai régime contre la famine dans le monde, à ce rythme, je ne suis pas pret de voir partir le "pneu" que je m etais fait pour la transat....
Je dors 5 à 6 heures par jour, dont une tranche de 2-3 heures et le reste en tranches de 30 minutes, la meilleure vitesse en pointe est de 7, 4 nds et j en suis à ma deuxieme douche depuis le départ.... ( ne criez pas beurk, quand je ne me douche pas, je me lave avec des lingettes pour bébé..... )
DSC04039.JPG


16/11    80 miles/jour

C est officiel, on est sous les tropiques !!!!!! on a passé le 23° Nord !!!!!

11H30, je suis furieux, l iridium ne veut rien savoir, c' est quand meme con de devoir s' arreter au Cap Vert pour de l' electronique, et encore, ce n est pas l' appareil qui est en cause, mais à coup sur la carte prépayée qui, en plus, coute une fortune..... Mais bon, c est de la sécurité, on ne joue pas avec ca, Doudou doit se faire un sang d' encre à terre comme les proches d' ailleurs. 
En fait je passe un coup de sonnerie par jour pour dire que tout va bien à bord, et un coup de fil normal rapide pour donner ma position, mais là le silence va se faire pesant à terre.
La mer est très calme, cap au 210, sur Mindelo au Cap Vert................

19 H 00, je reessaye de ranimer l' iridium et.............. Miracle !!!!!!!!!!!!! ca marche !!!!!!!!!!!!!!! Dans la minute je recois un coup de téléphone affolée de ma Mymy, en fait, il y a eut un probleme avec ma carte, il a fallut en racheter une.......
Sur ce coup, j' ai fait des frayeurs à tout le monde, mais pour une fois, je n y etais pour rien.......
Selon Dom, ca va petoler 2 jours, merde alors, mais il est ou cet Alizé tant revé ????? Direction le sud toujours, mais il n y a plus de vent, je descend le moteur et le demarre.............. et me dit que ca ne servirai pas à grand chose, on n est pas à 2 jours pres. D autant que je n ai en reserve que 30 litres, donc en gros 30 heures de moteur, et mieux vaut garder cette reserve pour l arrivee si ca devait merder. 
Je remonte le moteur et prend les choses avec philosophie.....

Minuit, je vis un truc formidable :
Pour la deuxieme fois, des dauphins sont  venu cette nuit. J avais remis le moteur un petit peu pour le faire tourner, premier passage, et ils partent au SE, deuxieme passage idem, troisieme pareil......, n ayant pas grand chose à faire, je me decide de les suivre au moteur et............ le vent est revenu, le temps de couper le moteur, remettre de la toile et pilote, il y en avait une bonne trentaine.
Je me suis mis à l étrave et dès que je pointais ma frontale sur l' avant, ils venaient dans le faisceau lumineux, comme pour se montrer, j avais parfois l' impression qu ils se disputait la lumiere...., les autres etaient autour du bateau, d un comportement doux, presque protecteur, j' aurai pu les toucher ( mais n ai pas osé ), j entendais leurs petits siflements, génial, 
Quand le bateau s' est calé à 4 nds, ils sont repartis en faisant pour certains, plein de sauts en l' air.................. A croire qu ils avaient sentit que je deseperais d' avoir du vent et qu ils m ont emmené là ou il y en avait....


17/11     70 miles/jour

10 h, vent de Sud, mais c est quoi ce bordel ????? Ayant mal entendu la meteo que m avait donné mymy hier, je ne sais pas trop à quoi m' attendre, je pars donc au pres sérré sur la Guyane, je suis à  6nds, la Guyane est à 2221 miles devant mon étrave............ vu le rythme depuis le debut, je crois que j aurai du prendre plus de chocolat.....

Je recois la météo de Dom, il faut continuer à plonger au Sud pour chercher du vent d' Est situé plus à l Est en plus, alors déja que ce vent ne m' arrange pas, mais en plus si je dois m' ecarter de mon objectif......
Je vire de bord, la vitesse est ultra merdique, tant pis, je revire, de ce coté là au moins j avance ( enfin un peu mieux..... )

La nuit est paisible, le cap toujours merdique, clapot dans la tronche, houle de travers, alors en plus avec mon vieux genois défoncé de trente ans ( special transat et vents portants ) et en plus le bateau chargé transat et dont les masses sont un peu plus concentré sur l' arriere ( pour le portant.... ), tout ca fait une mauvaise  équation pour faire du pres, cependant le moral est toujours excellent, le reste importe donc peu finalement.


18/11    61 miles/jour

9h30 Je decide de virer à nouveau, manoeuvre classique, on s occupe du pilote, prepare la nouvelle ecoute et change de coté la manivelle de winch, le bateau pivote et on laisse le genois un peu à contre ( c est long avec un regulateur d' allure ), puis on laisse filer l' écoute de genois pour recuper l autre de l autre coté, réglages.................. coup d oeil sur l horizon et là................. mauvaise surprise : un bateau de peche arrive à fond la caisse droit sur moi !!!!!!!!!!!!! Mais c' est quoi ce truc !!!!?????

Je revire en catastrophe, le bateau de couleur blanc et rouge faitune  vingtaine de metre, le compte-tour du coeur se bloque dans la zone rouge, ce con continue sa route à fond.....
D un seul coup, il se met a faire des ronds dans l' eau pas tres loin de moi...... ( en gros 1 mile )
Les idées les plus connes me viennent à l' esprit, je ne vois pas son nom, ni son pavillon, ne vois pas d homme sur le pont, on est au large de la Mauritanie et du Cap vert, bref, je pense à du piratage et fonce presque la tete la premiere dans le bateau, j allume l iridium au cas ou, et le planque, sort une carte de credit factice et 50 euros en liquide, le reste est planqué, tout comme mes papiers ( arriver dans un pays sans passeport, imaginez le merdier..... ).
Je pense déja à leur jeter à la tronche des fusées de détresse et des fusées parachute.....

Mais en fait ils bossent, relevent des lignes ou filets dérivants,  je passe en plein dedans sans rien accrocher, vu le nombre de bouées partout, la zone à l' air d etre poissonneuse, une fois que je les vois disparaitre dans mon sillage, je me fends la gueule un bon moment devant ma betise humaine.....


Je jette deux lignes de peche, et aussitot en remonte deux dorades................quelle journée.....
DSC04047.JPG

Je suis à 286 miles de Mindelo, c est tellement calme que je prepare un peu d enduit epoxy pour reprendre un petit pet sur la peinture de coque, c est pour dire.......
La nuit est archi pétoleuse, je devrais avoir 15 nds d Est et j ai 5 nds........................ de Sud, je vais finir par croire que les alizés n' existent que dans les livres......

19/11    60 miles/jour

Conditions toujours tres petoleuses, c est dingue, je suis partit d' Antibes avec des conditions de merde, alors que la météo etait excellente quelques jours avant et meme les semaines precedant le départ, puis en quittant la mediterrannee ( et en cassant un peu tout..... ) je me dis que je vais vers le mieux et me tape deux bonnes " branlées". Maintenant que je suis sur la route des alizés, je tombe sur de la grosse pétole........... il n y a pas de juste milieu.......
Nous sommes à 2187 miles de la Guyane
Le vent adonne un peu ( devient plus favorable en direction ), puis d' un seul coup.............. plus rien. Tellement calme que je pourrai me servir de la mer comme miroir pour me raser.
Selon Dom', il devrait y avoir 10 nds d' Alizé demain, en attendant, en 10 heures, j ai fait 1 mile !!!!!!!!
J ai choppé une daurade, il y en avait plein autour du bateau.
DSC04048.JPG
DSC04154.JPG

J ai le droit à une tres belle molle, mais aussi a de magnifiques images, Takari planté là sans bouger avec un magnifique coucher de soleil sur un miroir.....

DSC04066.JPGphotos sans aucun trucage, je tiens a preciser.....

DSC04071.JPG

DSC04076.JPG

Dans la nuit, je me fait reveiller par de la pluie, toujours pas de vent, un grain tout triste.

20/11         moins 5,1 miles/jour !!!!!!!

Je finis par perdre un peu patience, toujours pas de vent, si ca continue, je devrais faire un stop au Cap Vert pour ravitailler un peu, certes j ai presque 2 mois de vivres à bord, mais j' ai prevu ca en cas de coup dur....

A 11H ( je parle toujours en Temps Universel ) je fais mon point journalier, c est la premiere fois du voyage que je fais une aussi mauvaise moyenne, j ai fait 5,1 miles................... en négatif !!!!! j ai dérivé au nord !!!!!, je suis à 2076 miles de la Guyane

Lassé de cette noble performance, je me prepare ma popote du midi quand..... une brise vient enfin !!!!
Ca y est, c' est partit, je trace un sillage à 6 nds, pourvu que ca tienne.....

18H15, allongé dans ma couchette ( ou vautré si vous preferez ) en train de bouquiner, j entends de petits siflement, comme le bruit d un flash d appareil photo, le temps de me lever jeter un oeil dehors et je me colle une super frousse en voyant sortir à 50 cm de la coque à babord une grosse tete noire.
Il s' agit d un globicephale noir, tout ce qu il y a de plus pacifique, il fait 2,50-3 m ( quand sa queue etait au niveau du tableau arriere, la tete etait presque au niveau du hublot ), ils sont assez nombreux dans ma zone, 10 minutes apres ils repartent. Je me suis meme demandé si ils n allaient pas jouer avec l' immergé du pilote, il y en avait qui avait l' air tres curieux et le suivait presque au centimetre......

21H Des éclairs se forment mais je n' entends que tres peu le tonnerre, j' affale le spi et met le genois, le vent baisse et passe à l' Est.....

 

Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 18:30

San Sebastian de la Gomera, le 10/11

Je rends les clés des douches à la capitainerie, le temps d' un déjeuner, un petit café sur la digue du port, seul, en regardant vers le large............ ca y est, je suis pret, j y vai.................
DSC03985.JPG
Moteur en route, manoeuvre de sortie.... pas de vent, ca commence bien....
Du bourrin et encore du bourrin, avec la nuit qui arrive, pas l ombre d un espoir de vent, étant donné que je n ai pas de pilote éléctrique, je me vois mal rester scotché toute la nuit à la barre, direction Gomera ( ca tombe j y suis !!! ), à la recherche d un mouillage pour la nuit.
Je tombe sur un petit bled de pecheur, mais pas de place pour moi pour m amarrer ni meme au mouillage devant la plage, entre temps, un voilier francais me coupe la priorité ( refus tribord ), le skipper est affalé dans le cockpit au moteur, sous pilote éléctrique ( lui ... ) et lorsque je passe a son tableau arriere, il se fait une frayeur monumentale, en me faisant des gestes qui m indique qu il ne sait plus quoi faire pour s excuser., il va visiblement sur la baie d a coté, il doit connaitre le coin, je le suis.
A la nuit Takari mouille par 7 m de fond, à 50 m de lui, le mouillage roule beaucoup, peu importe, on se dit que c est mieux d etre au mouillage meme rouleur que de devoir veiller au large sans pouvoir dormir. On convient de rester en veille VHF en cas de probleme.

Quelques heures apres, 3 autres voiliers debarquent dans ce mouillage improvisé, guidés par nos feux de mouillage. Visiblement ils avaient le meme objectif que nous....

Au petit matin nous sommes 4 voiliers francais et un petit suedois ( 6 m )

Une petite brise se lève, j avale mon ptit dej', et envoie genois et GV, remonte l' ancre........ c est partit pour la Guyane, sympa de quitter la terre sans le bruit d un moteur.....

La journée n est pas tres violente, a la nuit ca repetole dur. A 3 heures du mat', le vent remonte, je descend le spi et envoie le genois, cap au 210

11H, j envoie la GV, c est tres mou quand meme..... Alors que la terre a disparu depuis la fin de nuit ( l ile de Hierro ), je croise un voilier norvégien. La communication VHF est difficile, nous parlons mal l anglais et nous n arrivons pas à nous comprendre, chacun baragouine un bon voyage à l autre, visiblement ils partaient sur l' Afrique ou le Cap Vert. Et là, vexation suprème, ils me doublent......Un peu énérvé, j' envoie le spi, je vais leur montré ce qu est un cognac..... et les "grille" joyeusement.....

Puis le vent monte, le spi descend, n ayant pas trop envie de mettre la GV de crainte d un empannage involontaire, j envoie le vieux genois de 30 ans et un foc tangonné en ciseau, le bateau marche bien, on croirai presque que Takari est sur des rails....
DSC03992.JPG

Finalement, ce fameux départ s est passé tres sereinement, je crois que psychologiquement, mon vrai départ etait à Las Palmas, ou j etais un peu plus stréssé, du fait du nouveau materiel installé ( et pas des moindres, qui concerne le gréement et le safran..... ), et du fait que je savais que c etait le dernier endroit ou je pourrai bosser correctement sur le bateau....
Le départ de La Gomera, etait plus technique, le bateau etait deja testé, et tout avait parfaitement collé.
Jusque là j ai fait 180 miles en deux jours, pas terrible du tout.....mais bon je le savais, les alizés se sont effacés face à une perturbation qui ne sait pas trop ce qu elle veut faire.....

Décidé à faire comme tout le monde en transat, je me décide à essayer de pecher, premiere tentative, un vrai merdier, mes deux lignes s' emmelent, à priori j' ai fait une touche, la premiere ligne a cassé enportant le plomb et le rapala, la deuxieme ligne a son rapala completement éclaté, à jeter.....
Deuxieme tentative, une seule ligne ce coup ci et..... Bingo !!!!
DSC03996.JPG

Le temps de faire cette photo tout de suite, au moins j' aurai une preuve, c est une dorade coryphene de 40 cm, à peine à bord, je la tue à la "takarienne", ( voici la recette : A bord, pas de souffrance, pas de sang, il faut donc lui faire un beau coma éthilique en lui envoyant de l alcool dans les bronchies, seulement voila, la seule chose que j' ai oublié de prendre, c est de l alcool, alors la methode "takarienne" est de le faire au ......................... COGNAC !!!!! ca ne s' invente pas..... ) puis la découpe en filet et preparé à la tahitienne ( c est a dire crus, au jus de citron, vinaigre balsamique, oignon, fines herbes, etc...... )

En meme temps que je fais la popote, je croise un globicéphale noir, mais il ne s' attarde pas autour du bateau.

 

Le 13/11, 67miles/jour

C est toujours très calme, j' ai bien dormi, je crois meme que cette nuit etait plus stable que souvent aux iles de Lérins.......
Il reste 2554 miles pour la Guyane.
Il y a une bande de vent, j y accourt donc ( enfin à 1,2 nds.... ), et hop, le vent rentre......... enfin me dis-je..... Dans la manoeuvre, j apercois trois gros mamipheres, mais ils sont trop loin pour que je puisse les identifier, d un autre coté je préfère qu' ils restent loin ( surtout loin du safran et aileron de safran..... voyez vous ? )

18H45, une autre dorade à bord, je crois que je deviens bon pecheur. Les conditions restent tres cool, je me sens en harmonie avec Takari, un bonheur simple comme un sillage qui s allonge...... 

Au niveau météo, Dom' me dit que je suis sur une dorsale anticyclonique.... et moi qui esperait avoir un bon alizé après tiré à 150 miles au sud.......... ben c' est loupé.


Le 14/11

Ca avance enfin, spi, GV et pilote à 6-7 nds, à 9 h encore un cargo, il a fallut que j' abatte pour me devier de sa route. La Mascotte fait bien son boulot, la preuve :


11H54, Dom' par message iridium me dit de continuer descendre au Sud, il y a un gros anticyclone à l' Ouest des Canaries, cap au 200, je suis à 2460 miles de l' arrivée.
La nuit est un gros bazard, le vent tombe, le spi s' emmele dans l' étai ( vocabulaire voileux, il a fait un coquetier ), un vrai merdier avec cette houle et en plus avec la tete dans le..... paté ( au passage, vive le harnais dans ces conditions ...... )
La peche est toujours tres bonne.
DSC04038.JPG
Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 13:47
Takari a atteint la Guyane !!!!!!

Une arrivée comme dans un reve, le 7 décembre au soir sur l ilet la mere, et exactement au meme moment que Myriam qui a survolé Takari !!!

Le skipper est aux anges, la traversée s est tres bien deroulée, malgre le peu de vent du début.

Takari est en parfait etat, on aurai du mal a croire qu il vient de s' avaler 2800 miles vu son etat de fraicheur, d antant qu on point de vue technique, seul le spi a un accroc fait à 2 jours avant l' arrivee !!!!! 

Certes, ce n etait une course transoceanique, cependant cette arrivée a ete fetee au Champagne avec le comité d' accueil local !!!!!!

Place maintenant aux retrouvailles avec ma petite femme et à un peu de repos.

Vous voulez vous rendre compte d ou est Takari et a peu pres sa route ? cliquez sur le plan !
 
Agrandir le plan

Prochainement la transat detaillée, avec photos et videos !!!!!!


DSC04349.JPG













Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 18:41
7 Novembre-Iles des Canaries : Ca y est takari est partit.
Les alizés ne sont pas trés forts, mais c'est le départ. Au menu, 2500 milles d'Atlantique. La premiere semaine de navigation sera trés lente.  Une dépression affaiblie l'alizé et Takari ne dépasse pas les 2N. La solution consiste à descendre vers les Iles du cap vert pour attrapper les vents portants. Objectif atteint le 20 novembre avec des journées à prés de 5N de moyenne.

Le petit Cognac est chahuté dans les vents enfin revenus pendant que les concurrents de la transat Jacques Vabre dépassent Norbert à plus de 20N de moyenne !
Manque de chance, le célèbre Pot au noir remonte vers le nord. C'est la zone d'orages entre les alizés d'hémisphere nord et d'hémisphère sud. Rarement rencontrée par les navigateurs vers les Antilles, cette zone redoutée par les marins est sur la route de Takari qui est beaucoup plus au sud.  C'est fatiguant.

01/12/07 : Encore 750 milles à faire, soit environ une petite semaine de navigation. Il va falloir jouer avec la météo capricieuse et la densité de navigation qui va s'accroitre aux abords de l'amérique du sud. 
Il reçoit la météo tous les jours par dominique. et des que j ai la position de Takari je lui transmet aussitôt. Merci Dominique de suivre Takari d'aussi prés..
 Sur la carte, environ le point tous les deux jours.takari-carte.JPG

Allez Takari courage .....tu vas réaliser  enfin ton rêve ...tu y es presque...je t 'attend..et..tout le monde attend ton arrivé.
Bientôt le récit complet de cette traversée par le capitain lui même...
Myriam

 
Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 20:53

La traversee Las Palmas - Gomera s est bien passee, le bateau va tres bien, tout a l air parfait, petit resume :

A midi je sors du port, pour la derniere fois j ai promene mes tongues a gran canaria, certain navigos me regardent et me salue respectueusement, le temps de passer au mouillage saluer Manu de La Licorne, Yann de Little Bigorneau lui aussi en route pour la guyane, et de faire la sortie du port avec Brest mm qui partent sur le Senegal.

A 13 h nos bateaux quittent le mouillage, absorbe par la manoeurvre je ne vois un navire usine qui me double pas loin, un grands coups de sifflets Regis me previent. On a tous en tete je pense cet annee, la mesaventure de Gringo, un solide ketch en acier de 13 percute par un cargo pas loin de las palmas, bien que l equipage indemne son bateau a souffert, greement disparu, coque defoncee, amenagements exploses........DSC03947.JPGpetite image mais donne une idee

le debut est petoleux, moteur pour voiles completes, une fois passe, las Isleta, j envoie le spi, voici une petite video pour illustrer

 


MOV03958
envoyé par takari




Puis le vent monte, la nuit tombe, deux raisons d affaler, envoie du genois et affalage de la gv, Les lumieres de Las Palmas disparaissent, celles de Tenerife apparaissent......
Dans la nuit avec l effet venturi le vent monte, la mer est scabreuse, le foc remplace le genois, puis............ un truc ne passe pas, le temps d appeler Raoul a la rescousse et tout va mieux.

Passe Tenerife, le vent se casse la gueule, la houle croisee et cassante aussi......... du coup un bon coup de moteur pour finir les 30 derniers miles, pas bien pour l essence, bien par contre pour finir ou presque le rodage du moteur dans de tres bonnes conditions et comme preconise sur la notice

Voila en gros cette petite nav, je suis arrive un peu naze mais tout semble tenir ses promesses, les haubans n ont pas bouge, l aileron de safran et safran me semblent plus stable qu auparavant

Demain, le grand depart, etat d esprit assez serein, bonne confiance au bateau et son equipement, comme on dit yaka............

Deja un grand merci a dominique qui va suivre a la trace le sillage de takari, et qui me fait une super meteo perso ....................

A ma Myriam, tout simplement, je t aime.........


Bon, je vous laisse, juste un truc a faire, aller a la rencontre de mon reve...........................






PS, celui qui trouve la signification d appeler Raoul a la rescousse, gagne un apero aux antilles*






* offre soumise a condition, voyage et hebergement sur place a charge du gagnant.......




et le plus beau, ma mascotte, pret a tout surveiller
DSC03963.JPG

 

Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 21:04

Takari est pret, les courses sont enfin arrivees, et tout est parfaitement rentre ( il y a meme encore de la place )nouveaux haubans ( encore un grand merci a Serge pour sa patience et aux Let Go ), embouts de barre de fleches reparees, reste a faire du gaz, de l essence, rendre les cles des douches et c est partit:
IMG-0908.JPG

 

DSCF1806.JPG

La meteo a l air bonne pour le moment, a verifier demain quand meme, des conditions qui devraient me pousser a l ile de la gomera, ou le skipper verifiera tout avant le grand saut.

En gros 24 h de nav sans pouvoir reelement roupiller mais c est pas grave.

Je vous montrerai mon nouvel equipier parfait quand je serai arrive, et vous raconterai comment s est passe sa premiere traversee, faute d avoir laisser les photos sur le bateau...........

Je vous sens decu, le voici donc

DSCF1803.JPG

Je vous ferai un gros plan et vous expliquerez l histoire....


Doudou, je me rapproche de toi maintenant !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! yes ...........................






Takari, a nouveau en route............

Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 22:15
Vous croyez Takari deja en mer ? et bien non.

Cependant il a retrouve l eau, pour le plus grand soulagement du capitaine, surtout quand celui ci a vu qu un cable du travel lift etait un peu.........effiloche lors de la sortie de l eau...............glurps

DSC03899.JPG

Takari a donc un nouvel aileron en place, realise, monte avec l aide du gagnant du concours "Ileou ?",  Monsieur mon papa.

DSC03913.JPG
il a eut le droit aussi a un nouvel antifooling, mais faute de mieux, j ai mis du noir, impossible de trouver du blanc
DSC03932.JPG
DSC03926.JPG
Ca fait bizarre au debut puis on s habitue.....

Actuellement j attends depuis deux jours mes deux caddies archi plein ( en autre, 9 pack d eau, 3 kg de pate, idem en riz, etct etc... ) puis d avoir terminer de changer les deux derniers haubans ( dont un embout a pete, je vai remplacer par du neuf demain matin, d ailleurs merci Serge pour ton coup de main )

Direction, l ile de la Gomera pour tester la bete ( a priori ce week end ) puis attente d une bonne fenetre meteo, les conditions ne sont pas forcement ideales, petole puis vent merdique a cause d une depression qui ne sait pas si elle veut se combler avant, pendant ou apres les canaries ( merci dominique pour ces precieuses infos )



Une jolie histoire :  
Takari s est encore fait un nouveau copain au chantier, ùn petit de presque 20  metres (presque trois fois plus gros que lui en longueur ).
En discutant avec le capitaine ( qui m avait demande combien mesurait mon bateau apres m avoir demande ou j allais, a ma reponse, il a dit " like a dinghy ¡¡¡¡¡¡¡¡¡ "), j apprends................................qu ils viennent......................d Antibes ¡¡¡¡¡ et `pourquoi est il en chantier d apres  vous ???????? Pour un aileron de safran casse ¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡, decidement Takari fait vraiment comme les grands..................
DSC03930.JPG


a bientot pour de nouvelles aventures










ps, je ne voyage plus en solitaire, j ai trouve un super equipier qui ne picolle pas, ne fume pas, ne parle pas et ne dors pas, et surtout veille tout le temps, je vous le montre bientot..........
Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 15:47
DSC03878.JPG

Blim, clooook, brouuuuuuuum, bom´´´bom´´´ bom ´´´       yes ..........

fliiiiiit fliiiiiiiiiiiiiit    fliiiiiiiiiiit, merde, j en fou partout

Voila en gros les sons qui riment les journees depuis mon arrivee a Las Palmas sur Takari

Petit Takari qui se porte bien, archi sec dans les fonds, je vous dit ca parce que pendant quelques semaines je faisais des cauchemars que le bateau faisait de l eau................

Mais petit Takari tout degueulasse, noir de partout, le taud eclate apres 33 ans de service, ce n est pas bien grave.

Takari qui a voulu faire comme son patron, se laisser pousser joyeusement la barbe, et bien non, apres 4 heures de plongee, les 3 crabes, les centaines de petites crevettes et tout les coquillage ont rejoint le fond......
DSC03876.JPG
Le moteur a retrouve sa place et a demarre apres 4 còups de lanceurs

Le safran est finit ou presque, reste la peinture de finition, l aileron est fini, jolie forme 400gr de verre puis 5x200gr de carbone et encore 400 gr de  verre le tout strate a l epoxy, la prochaine baleine n a qu a bien se tenir.........................humour..................

La partie un peu noir au milieu de la pelle de droite qui est l aileron est du carbone

DSC03884.JPG
Bref, je ne vous detaillerai pas tout, c est a dire, le super menage, reparation de reservoir d eau, protection d entree en place, mise en place d ampoules a led, etc, les journees sont bien remplies et je n ai pas besoin de berceuse.


Hier on a fini d installer les bas haubans, on fera les haubans apres demain puisque demain Takari sort de l eau pour installer  l aileron et refaire un antifooling ................... attention, cette annee, changement de couleur...........

Une fois tout fait, il restera a faire le plein et rejoindre les tropiques accompagnes des Alize, ici il fait entre 22 et  30et plus meme, soleil, short et tongues de sorties


Parfois pour me redonner de l energie, je sors une carte de la route a suivre..........................je suis vraiment privilegie de faire ca quand meme............




Dans quelques jours, je m approcherai en m eloignant de ma petite femme, pas pressee que je parte mais impatiente que j arrive sur les cotes guyanaises




La suite ? dans le prochaine episode...................



Regarder le copain de Takari, presque le double..........
DSC03898.JPG
Repost 0
Published by Takari - dans takari
commenter cet article
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 11:46
Finalement, 8 mois c' est long, 8 mois c' est court en meme temps.

Ca laisse le temps de rigoler des mesaventures, de digerer les coups durs, de préparer la suite du voyage, de récuperer quelques cartes qui pouvaient manquer ( merci Luc ), d avoir un bon systeme de communication embarqué ( merci beaucoup Anita et Jean Claude, ce téléphone soulage beaucoup de monde..... )

Ca laisse aussi beaucoup de temps pour améliorer cette page, et c' est maintenant l' occasion d' y refaire un tour en reprenant tout depuis le début, la présentation a évolué, les photos sont intégrées au texte, les vidéo illustrent les écrits.

On peut aussi y voir précisement toute la route de Takari dans l' article "Iléou ?" grace à Google Maps, pas encore affiché en grand sur l' article ( la plateforme refusant encore ) mais si vous cliquez sur " agrandir le plan" vous aurez tout, les routes zigzagodromiques ( certains sont moins précises je n' ai pas mis tous les bords de près non plus à la position gps précise..... ), vous y verrez aussi ou Takari s' est amarré, et si vous voyez plein de zigzag dans le port ( comme à Santa Cruz de Tenerife ) c etait le signe que j etais assez fatigué, si vous voyez deux points d' arret,  c' est l' attente d' une place au quai d' accueil des ports par exemple.
Vouz pouvez aussi regarder là :

 


Agrandir le plan


Vous voulez savoir le programme ?

Le 12 octobre le capitaine repart seul ( et oui il laisse encore une fois sa moussaillone à terre le vilain...) en avion de Nice pour Londres.

Le 13 en matinée, Takari recoit la visite, tant espérée, de son capitaine qui lui rapporte plein de cadeaux pour essayer de se faire pardonner de cette si longue absence ( j entends par cadeaux, resine epoxy, carbone, materiel electrique, cable, pare battage, et autre materiel en tout genre )

Pendant presque deux semaines ( pas plus j' espere ), Takari remet ses habits de lumière ( garde robe, drisses, moteur ) et passe à l' atelier churirgie reparatrice et maquillage ( aileron de safran, finition safran, carenage et mise en place de tout cela, rangement de tout le bateau, inventaire detaillé, couplage des deux batteries, installation d un siege de veille dans le cockpit, installation de la fermeture d entrée en plastique transparent, révision moteur apres deshivernage, réparation de la petite fuite du reservoir d' eau, un coup de peinture dans les fonds si bien sec, peut etre une couche de vernis en exterieur, changement des haubans ( je lui avait promis en arrivant aux Canaries que si il m amenait sans soucis dans le port je lui mettais des cables neufs, il a tenu sa parole, moi la mienne ), apres ca il y aura l avitaillement complet pour tenir plus d un mois ( gaz, bouffe, flotte en bouteille et bidons, etc ).

Puis le re-départ à proprement dit se fera par un " vol d' essai " jusqu à l' ile de la Gomera ou Tenerife, le temps de voir si tout va bien, pour eventuellement ressérer le gréement ou le rerégler, voir si le comportement du bateau est toujours aussi bon, le temps aussi de reprendre un peu mes marques en mer.....


Après quoi ?

Après, c' est en gros 2500 miles ou 5 000 km avec un cap au 240, c est à dire, en gros toujours, 25 jours de navigation seul ou je devrai laisser à ma gauche, les iles du Cap Vert, sauf coup dur.

Ensuite Myriam me rejoindra, enfin, à 8000 km de la France, en Guyane Francaise, petit coin d' Amazonie francais coincé entre le Brésil et le Surinam, on verra si le turquois se marie bien avec l' eau boueuse de Guyane et de la foret amazonienne en arriere plan.

Puis nous partirons voguer en amoureux tranquilement pendant quelques semaines pour rejoindre, si tout va bien Trinidad et Tobago, Grenade, les Grenadines ( on ne sait pas encore quelles iles, mais pour vous donner envie, on jettera surement la pioche à Cariacou, Union, les Tobago Cays, Canouan, Béquia ), puis St Vincent, Ste Lucie pour finir le périple en Martinique ( à moins de continuer plus loin ..... )


Le site sera regulièrement mis à jour au fur et à mesure des nouvelles.



Pour finir par une note humoristique, voici une autre navigation en solitaire :

 

 
Dailymotion blogged video
Franck Dubosc - voilier
Vidéo envoyée par boy468
Ne cherchez plus la case commentaire, elle a disparu, vous pouvez toujours me laisser un message sur notre messagerie.
Repost 0
Published by Takari - dans takari
commenter cet article
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 12:35

Mais celui là en papier, ouvrez Voiles et Voiliers, et cherchez la rubrique Grande Croisieres.

 

Et pour ceux qui sont trop loin de la presse francaise, voici l' article :

 

 

la page entière

 

 

 

 

 

            

 

 

 

 

       l' article zoomé                                                                       

 

 

 

 

 

Un peu petit pour les yeux, voici ce qu' il y a marqué:

 

 

Un Cognac aux Canaries

Parti pour rallier, en solitaire, la Guyane francaise, Norbert a pris la sage décision d' hiverner son fidèle  Cognac aux Canaries suite à un coup de vent au large de Gibraltar et, surtout, à une avarie de safran due à la rencontre avec un OFNI. " On aurai pu croire que cette aventure m' aurait calmé... Eh bien non ! Au contraire, cela m' a stimulé pour continuer et déjà d' autres idées de navigations sont dans ma tete. Le safran est désormais réparé, les pièces du pilote commandées et TAKARI vient d' etre doté d' une protection de descente, ce qui evitera de prendre des vagues dans le bateau par temps de brise."   Désormais amarré à Las Palmas entre un ketch de 15 mètres et un sloop espagnol de 10, le voici désarmé, drisses rincées et rangées, voiles pliées, moteur hiverné et vernis masqués. Pret à s' attaquer aux Alizés dès l' automne prochain.

www.takari.over-blog.com

Repost 0
Published by Takari - dans takari
commenter cet article

Articles Récents