Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Album Photos 2

Recherche

5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 12:14
Les aventures takariennes vous manque ?
A nous aussi....

On aurai jamais pensé que ce petit blog qui juste fait à la base pour donner des nouvelles aux proches ferait tant d' aficionados : depuis sa création, il y a eut presque 65 000 pas vues, 16 500 visiteurs uniques, une journée record à 605 pages vues inclus dans le mois record qui etait de 7 000 pages vues !!!!

Pour ceux qui sont loin de la presse francaise, voici la double page qu' a fait Takari dans Voiles et Voilier numero 444 de féfrier 2008 :


En voici les passages :

Takari Retour au Pays

Budget minimum, mais preparation maximale pour ce splendide Cognac turquois avec lequel Norbert a voulu retrouver la Guyane de son enfance.


Contrairement aux interrogations de Laurent ( article precedent celui de Takari ), Norbert, le proprietaire du cognac TAKARI sait exactement ou il veut aller.Savait, plutot, puisque le voici bien arrivé dans les bras de sa doudou, dont il a apercut l'avion en approche sur Cayenne alors qu' il y amerissait à bord de TAKARi et au terme d une transat rondement menée.
Il est d ailleurs amusant de constater que parti cap à l Ouest- Sud - Ouest le 7 novembre de la Gomera ( canaries ), Norbert s est fait raser les moustaches au large du Bresil le 30 novembre par IDEC le trimarant géant barré par Francis Joyon qui déboulait à son nord à plus de 25 nds !
A chacun son but et à chacun son chemin pour le réaliser...

Celui de Norbert ne passe pas par l'établissement d' un recordde vitesse ni de distance,
mais par un retour aux origines.
"Enfant, je vivais en Guyane et lorsque j' allais en métropole en avion, je passais des heures à regarder par le hublot, songeur, en me demandant ce qu' il pouvait se passer sous mon nez."
Plus tard, il se rend compte que ce reve est réalisable en bateau et meme en petit bateau puisqu il rencontre à Cayenne le joli cognac jaune de Franck Pacher Oukiva ?, dont nos colonnes ont soucent relate les aventures.
"C' est à ce moment que je me suis donne comme defi de traverser l atlantique en solitaire, sur un petit bateau preparé par mes soins et pour feter mon quart de siecle."

Suit un coup de foudre pour un Cognac décati et ses 1300 clous à l' air libre.
Puis trois ans de travaux et d' essais en mer par toues les conditions possibles. Dont un mémorable surf à 9 nds, cueilli par un force 7 en arrivant sur Toulon.
Départ à l' automne 2006 avec un enchainement de coups durs : un OFNI fracasse le moteur hors bord et plie l' immergé du pilote devant Gibraltar. En repartant, un deuxiem OFNI explose le safran et aileron de safran, entrainant une voie d' eau sévère ( 10-20 litres par heure ). Un front froid au large du Maroc ( 70 nds pendant plusieurs heures ), Takari en fuite à 8 nds, à la cape sèche 4 nds en latéral......
"La mer fumait, l' air etait irrespirable. Caché à l' interieur, habillé comme un montagnard pour eviter de me blesser en cas de tonneau, je me fais projeter contre la paroi alors que le hublot du roof est sous l' eau. Des que l' horizon est revenu à sa place, mon capital confiance en Takari s est remis à gonfler !
L' arrivée à Santa Cruz de Tenerife etait incroyable : je venais de passer onze jours en solitaire, sous safran de fortune, onze jours de voie d' eau, deux "branlées", javais evité de justesse des cargos dans le rail de Gibraltar, et je prend connaissance que j avais ete recherché 48 heures par le CROSS; malgré tout ca, Takari m est apparu serein en tirant sur ses amarres, malgré le cadavre du safran déposé sur le ponton....."

Du coup, la transat est remise à plus tard, un an plus tard, le temps de rentrer en France travailler et de laisser les alizés se remettre en place, dans le bon sens.
" La transat ? 12 ans que j en revais, 26 jours de moments forts, une sensation d' immensité et d' indépendance avec les poissons colants, les dauphins et les globicéphales comme cerise sur le gateau. Et à l' arrivée, les premiers zouks à la radio alors que la cote reste invisible, la premiere ile et le premier  mouillage ou Takari plonge son ancre avec comme fond sonore les bruits de la foret et les cris des singes "
Il en revait, il l' a fait.

Tranquillement et en s' entourant de toutes les précautions et des conseils nécessaires, ce blogueur régulier ( adresse du blog )  peaufine les détails de son voyage. Et réussit ainsi ce qu il a entrepris malgre les conditions meteo difficiles et un budget mini mini.
Comme Laurent sur son sangria et Alfonso sur son fantasia ( autre sujet précédent a celui de Takari )

Par hasard, vous remarquerez que ces trois nains qui ont navigué tous ces miles en les épousant plus qu en les défiant sont tous trois issus de la meme planche à dessin, celle de Philippe Harlé. Mais est ce vraiment un hasard ?

JLG

Bilan technique :

Outre le bris du safran et de son aileron du a la rencontre avec plusieurs OFNI, notons que les haubans, bas haubans et leures ridoirs, allongés et bloqués dans la baston marocaine ont ete changé, par souci de sécurité. Le GSC 100 a rapidement  eut des soucis d alimentation et de communication. Trois accrocs dans le vieux spi de class 8 pour cause d envoi original. Des algues apparues dans le reservoir principal apres le Cap Vert, mais il restait de l eau minerale ( 80 litres ) ainsi qu un reservoir de 55 litres et des bidons ( 40 litres )

Bilan financier :

Dur de tout chiffrer.... Si je compte l achat du bateau, l equipement, la restauration, la preparation, les casses moteur, sorties d eau aux canaries et les restos on a arrive à 18 000 euros. Ce qui, et j en suis assez fier, reste le plus petit budget de tous les navigos rencontrés !





Et pour en rajouter une couche Takari est le plus petit des bateau du theme principal de voiles et voiliers, et oui un cognac est plus petit qu un fantasia ou un sangria....

L enrichissement des albums sont en cours, patience, et il va y en avoir de nouveaux

PS aux dernieres nouvelles de ce matin, Takari va bien, mais à sa petite mine, on voit qu il est triste ( ou alors il est en pleine sieste tropicale..... )

Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 19:23
Enfin hiverner est un terme qui n est pas forcément cohérent, en effet, on se dirige vers l été, et en plus, la scene se passe sous les cocotiers...... sacré veinard ce petit bateau....
DSC04817-copie-1.JPG
Petit retour en arriere : 
Lorsqu on arrive à Rodney Bay, c etait dans l idee, de laisser le bateau au sec, en attendant, on se met au quai, ou l acces a la place n est pas forcement évidente, le vent arrive plein cul a l arrivee, il faut reussir a s ammarrer sur une bite mal placee et completement deportee, pas grave, on s ammarre, le plus emmerdant est que l ammarage est fait pour de gros bateaux, et Takari a tendance a glisser sa coque sous le quai...... il a donc fallu mettre trois epaisseurs de parebattages pour eviter le probleme.

Nous faisons la rencontre de francais, les premiers sont Joris, Amelie et Jean- Paul, petite famille sur un Hooriyaad, un Romanee rouge et noir ( un frangin a Takari puisque il est dessine par le meme architecte ), puis de Eric et Veronique sur Luna  un feeling 416( leurs sites sont a visiter, dans les liens ).
DSC04760.JPG
En se regroupant tous on parvient a se faire une belle balade en taxi dans l ile avec un un St Lucien, Johnny est un personnage a ne pas louper, il parle francais, est tres charmant avec un humour parfois un peu decapant, ses tarifs sont correctes, et il connait parfaitement l ile.
L ambiance dans le groupe est tres sympa, les paysages tres beaux, dommage simplement que tout soit tourné vers le tourisme americain, ce qui a tendance a fosser les relations avec les locaux.... dollars dollars....... tout est payant, meme la simple vue d une cascade.....DSC04757.JPGDSC04770.JPGDSC04761.JPG


Un soir, notre fameux Johnny amene tout notre petit groupe de francais a son barbecue sur la plage prepare par sa femme. La soiree est sympa, et on se regale du punch maison et du poulet grillé avec sa sauce créole.

Apres un changement de place du au bruit et a la poussiere du chantier de demolition des autres pontons, le rendez vous est pris pour sortir Takari.
En attendant on se fait une belle balade pour la St Valentin, Pigeon Island ( qui en fait n est pas une ile ), les points de vue sont beaux, on voit meme la martinique. Mais cette vue, on l a merite, puisque DSC04783-copie-1.JPGDSC04803-copie-1.JPGjuste avant on s est fait presque 4 Km a pied sur un bitume surchauffé, et sous un soleil de plomb....... on aime bien les St Valentin originaux nous.....

Au retour on attaque l hivernage du bateau, tout y passe, on descend toutes les drisses et mettons des messagers a la place, lavage et rincage des drisses, de tous les boutes et voiles presentes a bord ( et il y en a quelques unes..... ), demontage de la bome.
Mymy, pour la deuxieme année, connait maintenant la musique, et connait meme les petites astuces, du vinaigre pour bien dissoudre le sel des boutes, mettre un coup de WD 40 sur tout ce qui en a besoin etc....

Puis c est le jour de sortir de l eau, sous un bon grain, Takari met sa quille en l air avec l aide d Eric qui nous prete main forte  pour se poser tranquilement entre les pilones du quai.
undefined
Avec un brin de tristesse, Takari trouve son petit coin pour se reposer, l endroit est fermé et surveillé, en face de lui a quelques dizaines de metres, un autres cognac attend de repartir sur les houles, et juste a coté, un romanée ( plan harlé ) est calé, on imagine qu ils vont se raconter des histoires de cognac et de navigations....
Chose originale, Takari est aussi surveillé par des chiens..... mais aussi par des chats et des poules ......

Une fois l antifooling noir enleve ( pas terrible comme produit, en plus il en manque pas mal, a certaines zones ) on se fait un petit coup rangement, faisons nos bagages, masquons tous les vernis pour les proteger du soleil.

Puis c est le moment tant redouter de laisser notre compagnon tout seul, le temps de manger un morceau avec Eric et Veronique, notre taxi nous amene à Castries ou nous prenons notre ferry pour la Martinique ou nous avons notre avion pour le lendemain.....
La suite est un classique de beaucoup de monde, notre avion part en retard, on a a peine le temps d attraper notre avion pour Nice, puis nos bagages qui eux n ont pas reussit a prendre le vol iront se faire desirer jusqu à 23 heures.....

Retour a Antibes donc, des images plein la tete, des emotions inoubliables, des rencontres agréables, plein de miles avalés, et qu une envie....... y retourner !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et apres, vous allez faire quoi nous dit on ? 
Bonne question !!!
Apres on irai bien plus loin, seulement Takari, bien qu un excellent petit bateau serai un peu juste à deux pour une grande autonomie.
Alors deux possibilités, soit Takari parvient a trouver un nouveau patron aux Antilles( mais attention, pas n importe quel nouveau patron, un patron qui l aimerai comme nous on l aime, qui sache s occuper de lui avec soin afin de le faire naviguer loin et encore tres longtemps ), sinon, dans le cas ou les Curriculum Vitae de ces eventuels patrons ne seraient pas convaincants, on rentrerai ensemble à notre point de départ ( mais on n a pas encore reflechit au fait de le ramener par cargo ou par la mer à la voile ).

Vous etes decut ? Ne le soyez pas, parce qu apres on rechercha un plus grand Takari, qui sera capable de nous amener partout ou il fait beau et chaud, là ou l eau est turquoise, et ou les cocotiers dansent avec les alizés.

Restez donc connecté au blog, les articles vont etre complétés en texte et photos, et qui sait, peut etre qu en fin d année l aventure Takariennne continuera !!!!!


Myriam et Norbert, et leur compagnon d' écume Takari !!!!!
Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 21:48
Dernier trajet du periple, avec objectif trouver un petit coin pour laisser la star que vous connaissez tous.... Takari
DSC04614.JPG

DSC04623.JPG
On se refait un plein d essence et d eau, ici, chose original, c est le tuyau qui vient a vous par une petite barge qui se balade dans le mouillage

DSC04631-copie-1.JPG
DSC04640.JPG

DSC04642.JPG

Depart de Bequia, le temps de se faire le spectacle d un cata qui se scratche sur le recif situe a 12 m de Takari............on a bien rigoler, bref, on remonte l ancre, direction l ile de St Vincent.

Meme refrain, la traversee s avere un peu sportive, vive les bateaux solides qui tiennent bien la mer, Takari s ebroue dans tous les vagues. 
Mymy n a pas la super peche, elle se console en se disant que le plus dure est fait

On arrive sur St Vincent, le vent se calme, mettons le moteur en route, direction Wallilabou, la baie ou a ete tourne le film Pirate des Caraibes.
DSC04653.JPG
On arrive dans la baie, accueuillit par des boat boys, qui rament comme des dingues pour etre le premier a prendre l amarre, c est un mouillage certe, mais a la bermudienne, c est a dire on jette l ancre et on envoie un bout accroche a un cocotier...... et bien sur celui qui vous installe se prend sa petite com......
Mais le coin n a pas plus d interet que ca, ca roule pas mal, et Johnny Deep n est pas la...... on repart illico, le boat boys a les boules il vient de se taper 2 miles a la rame pour rien......
DSC04660.JPG

Juste a cote, on se met a Cumberland, petit coin paradisiaque a ne surtout pas manquer si un jour vous y passez, accueillit toujours de la meme maniere par un boat boy qui d entree de jeu, en ramant vous enfume avec son gros petard.....au moins il ne sera pas violent lui......DSC04677-copie-1.JPGDSC04665-copie-1.JPG
Il nous amarre gentilement a un cocotier, moyennant 10 EC ( ou 3 euros en gros ).
On se fait une balade a pied, la vue de la haut est magnifique......
Vraiment superbe, beaucoup de voileux zappent St Vincent a cause des agression violentes qu il y a eut plus loin a Chateaubelair, mais ici pas de soucis....

Mais il faut repartir, direction l ile de St Lucie, 20 miles d une ile a l autre, la traversee la plus rude a faire car le coin est pratiquement tout le temps agite...........et il le fut ...... 
On se prend un bon grain sous le vent de l ile puis c est parti, GV a 2 ris et trinquette, le tourmentin est pret a etre degaine......
On voit des embruns fumer  sur les bateaux devant nous, mymy attrape son cachet anti mal de mer, les cires sur le dos, a l attaque ..................
On ferme tout et c est partit pour une seance de machine a laver en mode lavage et essorage..... on en prend plein la tete, la GV est trempee jusqu au barres de fleche encore un coup.
A deux reprises, le balcon disparait completement sous l eau....... la mousse passant encore au dessus..... glurps, mymy ne l a pas vue........j avais bien fait de bien brider l ancre......

Decidement pour feter cette dernier nav, on se sera bien fait secouer. On passe les 2 Pitons et tout se calme

On arrive sur un mouillage d urgence, la nuit tombe, le vent est toujours fort, et on a du mal a avancer pour arriver a temps a Rodney Bay

Mouillage archi rouleur sur corps mort, decidement ma coequipiere n aura pas eut de chance jusqu au bout, mais finalement pas si degoutee que ca, elle veut bien renaviguer, mais avec plus de confort...... on la comprend bien. J avoue que sur le voyage, elle a eut beaucoup de courage, des larmes ont ete derversees, des regimes de bananes ont ete mangees, pour mieux ressortir faut le dire, elle a voulu sauter une fois du bateau mais peu avant nous avions ete suivit par 2 requins, ca a de quoi refroidir meme aux Antilles ......
Mais elle en est aussi fiere, puisque elle vient de faire 1000 miles a la voile en moins d un mois et demi....

On est donc maintenant a Rodney Bay, Takari sort de l eau la semaine prochaine pour se reposer un peu pendant quelques mois sous les cocotiers.....Il sera le plus petit des aventuriers du coin, mais parmi les plus celebres aussi.....

Le voyage se finit doucement, on ameliera le site prochainement avec plus de photos et videos, et on vous donnera les points forts du voyage......

Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 19:18
Depart de carriacou, on decide de mouiller a Sandy Island, petit ile de sable blanc, l endroit est magique, l eau magnifiquement turquoise, Takari epouse parfaitement le lieu....
DSC04512.JPG

Puis direction PSV ou Petit St Vincent, petite ile privee, avec ses belles plages de sable fin, mais attention, on ne peut pas aller partout.........private ......navigation facile, un peu de vent mais les fonds sont tres lisibles avec leurs couleurs plus claires ou foncees


Puis l appel de belles eaux se faisant sentir, direction Union, Clifton Harbour, le mouillage est tres joli, le point de vue sur la colline magnifique.
Le temps de faire le plein d eau et d essence au ponton, et du ravitaillement, et de visiter l ile qui est charmante.
DSC04548.JPG

Et enfin, but du trajet, partons sur ............... les tobago cays......., a nous a nouveau le mouillage carte postale, 4 petites iles protegees d une barriere de recif, eaux turquoises, soleil et..... le top, une petite plage rien qu a nous devant le bateau..... la carte postale on vous dit, mouille entre Petit Bateau et Petit Rameau, au lieu de rester deux jours, on s incruste 5 jours, a quoi bon aller ailleurs, notre petit paradis est ici.......
Objectif, nager avec les tortues, voir les raies leopard passer sous le bateau, manger de la langouste et meme observer quelques requins dormeurs....... que demander de plus ????
La plongee en apnee est magnifique, digne d un bel aquarium....DSC04584.JPGNotre petite plage privee, le bateau qu on voit est Takari...
Incroyable aussi, dans ce decor tropical, invite un soir sur un bateau suisse, on mangera meme une raclette !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! faut le faire quand meme...
DSC04572.JPG
Petite vue de l ile de Baradal, ou l on croise des tortuesDSC04595.JPG

Coucher de soleil depuis notre bord, un vrai spectacle tous les soirs ....DSC04601.JPG


Il aurait ete dommage de partir des Tobago sans manger une langouste.....Nous avons eut la grande chance de connaitre un couple qui nous ont fait cadeau de 2 jolies langoustes.....on ne vous cachera pas qu on s est regale......


Mais malheureusement, tout a une fin, et nous devons continuer notre route..... snif...

On leve l ancre ( enfin les deux ancres ), et partons avec un pincement au coeur, faudra y revenir dans ce petit paradis.....DSC04606.JPG

Direction Canouan, 5 miles a faire, mais l endroit qui devait etre notre mouillage pour la nuit, apres les tobago nous decoit un peu, c est rouleur au possible, pas la peine de s attarder, aussitot, on releve l ancre pour Bequia ( prononcez BEKOUE ), arrivee juste avant la nuit, avec peu de vent et  pas mal de moteur..... il restait quand meme une bonne houle.....
La baie est tres jolie bien que tres touristique, depuis quelques temps deja on sent de plus en plus la presence americaine et francaise avec leurs armada de catamaran de charter....

Et maintenant nous direz vous ???
On refait le plein du bateau, allons faire notre clearance de sortie des grenadines, allons tirer un bord sur St vincent ( Wallilabou ou a ete tourne le film Pirates des Caraibes et Cumberland ), puis allons attaquer une traversee pas tres drole de 38 miles, avec du vent soutenu dans le nez, a devoir taper des pieux avec l etrave pendant une journee, et une doudou...... qui va peut etre reussir a sauter a l eau ..... ;-) pour aller a St Lucie ou Takari dormira tranquille pendant quelques mois....

Au fait, avez vous achete Voiles et Voiliers ? Nous non mais on l a lut, Takari est connu des bateaux qui viennent de la Martinique ( presque tous les francais donc ). Par sa double page dans ce mensuel nautique, on est regulierement invite a l apero pour plus d infos.....

L equipage de Takari
Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 18:46
Takari continue a faire du nord,

Partit de Charlotteville pour Grenade, soit 90 miles, une bonne nuit de nav donc.
Tout commencait bien, petit vent agreable, peu de houle, puis a la tombee de la nuit, le vent s enerve un peu plus, on manque de justesse de percuter de quelques metres deux enormes corps morts en acier non balises de nuit appartenant surement a la plateforme petroliere a notre tribord....., frayeur garantie......

Durant la nuit, le vent monte a plus de 20 nds, ca brasse un peu.

Fin de nuit on voit les lumieres de Grenade, on a ete trop vite, il faut arreter le bateau pour ne pas arriver de nuit....
Apres le passage d un grain, on remet en route, atterissage sur Hartman Bay, Secret Harbour, je me plante dans l atterrissage et ne prend pas le bon chenal, enfin si il est bon mais ce n est pas celui que je voulais, on se retrouve a slalomer dans les recifs, bien balise ceci dit.

On mouille tranquille, on est naze, on a fait une moyenne de 6,4nds entre les deux points, stop compris pour attendre le jour.....
DSC04470-copie-1.JPG
Hartman bay - St georges

Petite navigation rapide, dont l objectif est de faire un peu d avitaillement, on passe devant pricly bay puis a l interieur de l ile Glover par 5 m de fond, joli, arrivee a st George, la capitale de l ile, mouillage bruyant par la ville mais supermarche juste a cote....DSC04471.JPG

L endroit a ete cyclone il y a trois ans mais  pour le moment ce n est pas la periode, en arriere plan, le fort St George...
DSC04472.JPG

Le lendemain nous repartons, direction l ile de Carriacou, depart de bonne heure, pour arriver pas trop tard. Au niveau de l ile ronde, la mer et le vent se fachent, on commence a vraiment en chier et a en prendre plein la tronche, mymy n est vraiment pas rassuree, il y a 30 nds de vent 35 et plus dans les claques, la decision est de faire demi tour sur Halifax, petit mouillage tranquille, au retour, on croise un ketch de 25 m avancant sous artimon a un ris et trinquette, sans granvoile, signe que ca cartonne un peu..... 
Mouillage solitaire, resultat, 5 miles de gagne, mymy apeure et une poulie de renvoie du deuxieme ris de gv exploseeDSC04478.JPG
On retente le lendemain, gv a deux ris, moteur lance assez fort, dur d avancer, on passe la pointe nord de grenade, passons l ile ronde, on en prend encore plein la tete....., on finit notre atterissage sur Tyrell, la baie est grande est peuplee de beaucoup de plaisanciers, mouillage et resto creole pour se recompenser.... 
On a appris qu ici il y avait 3 m de creux et 35 nds de vent, un pecheur est mort, retourne par une vague....DSC04484.JPGTakari est mouille ici donc, regardez bien entre un voilier gris en alu et un cata.

Demain depart pour Sandy island et Petit St Vincent, on vous racontera

ps, Takari fait sa star ce mois ci sur voiles et voiliers, une double page semble t il, vous verrez, vous ne me reconnaitrez pas.... j avais perdu quelque chose... pour le reste de l article, aucune idee, on ne l a pas ici


Takari, toujours en route

Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 21:47
Il nous tardait de reprendre la mer, finalement, le 4 au matin, tout est pret, c est partit........
Takari a donc atteint le point le plus sud du voyage, on remonte au nord, mais en continuant a l ouest

Le temps de  desamarrer le bateau, recuperer une amarre,  on reembouque le chenal au moteur, on a le vent dans le pif assez soutenu,  on pousse fort le moteur pour passer d autant que la renverse de courant arriveDSC04364.JPG bientot, au niveau de l ilet le pere, on envoie la toile, deux ris dans la gv et un  petit foc, il y a 25 nds de vents, ca swingue, mymy  qui se sentait bien entend crier son estomac,, la mer est agitee,  on se prend qq mousses dans la tronches................ entree en matiere difficile pour se reamariner
Mais Takari fonce, aide par le courant on passe au vent du Malingre, on voit disparaitre cayenne, ca fait bizarre.
La navigation bien que sportive se passe sans accrocs, myriam est cependant malade, la chaleur, le stress et la mer y joue beaucoup
On arrive dans l apres midi aux iles du salut en face de kourou, petit mouillage a Royale un peu rouleur.

Finalement on repart 48 heures apres, apres une bonne balade a terre
Puis nous quittons le  mouillage, myriam a la gorge serree, premiere vrai navigation hauturiereDSC04396.JPG 680 miles  a faire tomber en une seule fois.
Et elle avait raison d avoir des craintes, le vent pousse encore bien le ciel s assonbrit,  on ne verra plus le soleil jusqu a l arrivee, au gps,  Takari monte a plus de 10.5 nds alors qu on est a 7 au loch.
Apres, les 4 jours qui viennent sont similaires, de la pluie beaucoup de vent avec des pointes a 30 nds et la pluspart du temps 20 a 25 nds, une mer agitee, bref dur dur, son estomac ne retient rien, pour elle ca sera 4 jours a etre a cote des wc ...........  et moi qui lui avait dit que ca serai super cool............. je crois avoir perdu un peu de credibilite

Arrive sur Tobago........... de nuit  a scarborough pas evident, on y voit rien, le feux de mat est naze, la lampe a petrole a sa meche cramee, et le flash light est naze aussi.......enfin on y arrive malgre tout pour faire les papiers, le coin n a pas grand chose d interressant, c est la ville, bruyant en permanence.
Le temps de faire la clearance et de payer la taxe a la douane, autant l immigration que la douane ne comprennent  pas pourquoi on n a pas d autres clearances........... apres moultes palabres, ils laissent filer....mais on a commis deux erreurs, la preniere ne pas avoir des dollars TT de tobago, la deuxieme de faire du change et ne pas avoir l appoint, mais ca c est rien, le pire c est  que le temps de tout faire on arrive a l heure de fermeture, on sent la pression monter, les douaniers se tournent tout le temps pour regarder la pendule, il nous manque quelques centimes, eux n ont pas de monnaie. Tellement presse, le douanier met de sa poche  le reste, on lui dit que le lendemain on repart et qu il nous faut les papiers, pas de probleme nous dit il tout est ok, demain vous pouvez repartir.....DSC04418.JPG

Direction Charlotteville au nord de tobago, mais ca brasse pas mal encore on est au pres, finalement on change notre route, on passe par le sud et on fera une escale a Mount Irvine, au debut on est portant puis passe la pointe et le prolongement des caillasses assez loin au large,  on est au pres, et merde, je pensais ne pas avoir de vent,............. et forcement par l effet de cote, le vent monte on se fait encore une fois secouer, decidement pas de bol, quelques dauphins viennent jouer autour, mais au bout d un moment on n arrive plus a avancer, on met le moteur en route qui cafouille un peu surement du a des merdes dans le carburants et on arrive completement naze.
Sur le bouquin, l endroit est decrit comme calme et on y trouve une superette et un bar soi disant...... en fait le bar est la, mais le mouillage est rouleur au possible et la superette n existe pas.......
le lendemain on se tire sur charlotteville mais c est impossible de passer, on retourne sur nos pas et passons une seconde nuit ici, et puis on s y reprend une derniere fois, plus tot et au bourrin, 20 miles a faire, et finalement on chie au possible, moteur pousse a fond, le bateau tape fort dans les vagues on en prend plein la tronche, parfois le bateau s arrete completement.
On croise deux requins, mymy se fait donc une petite emotion d autant qu ils font pratiquement 1,5 m voir 2 m, pqs le moment d aller a l eau quoi

Puis on arrive sur Charlotteville, petit paradis, en faisant notre entree dans la baie avec un dauphin, genial....
Mouillage, puis direction a pied aux douanes, qui............... nous embete car nous n avons pas l autorisation d etre sortit de scarborough, le douanier s enerve, appelle son chef en conge qui lui aussi n apprecie pas la blague, on s enerve aussi un peu, ils nous fait co;prendre qu on est hors la loi a et devons payer 400 tt sd amende inon le bateau reste bloque ici, on a pas la somme, ne pouvons payer en dollars US, le distributeur d acote est en panne.......... il nous demande combien on a, on a 200, et nous les prend.....

bref, on y est mais demain on repart, direction l ile de Grenade 78 miles plus loin, au milieu de cette baie, dans les voiliers, Takari tire sur son ancreDSC04434.JPG
Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 19:54
Et encore quelques miles au compteur,

Apres une escale de 2 jours aux iles du salut, nous avons  mis presque  5 jours pour rejoindre Tobago, navigation rock n roll  du vent  (25 nds au maxi souvent  20 nds ), de la houle ( et pas mal de belles mousses ) et  l estomac de mymy mis a mal durant tout le voyage, maintenant un peu de repos  nous sommes a scarborough, demain  nous partons chercher qq mouillages peinard pour se reposer ( on est  ici surtout pour la clearance )

Prochainement des photo et un article un peu plus detaille,  car pour l instant  notre ordi s est envoye en l air gravement......

takari et son equipage
Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 21:55
Et non, l' aventure Takari n' est pas finit !!!!

Le 3 janvier au matin, Takari va regonfler ses voiles d' alizé chaud, direction les Iles du Salut pour 24 heures, puis, direction Tobago ( une ile située au Nord Est de Trinidad, situé à coté du Venezuela ), que nous allons rejoindre, on espere en 5 jours.

Ce "nous" comme vous en avez l habitude maintenant signifie Takari et son capitaine, mais aussi a partir de maintenant ma co-skippeuse Myriam !!!
Un peu d' apréhension certes, mais déja une grande envie de plonger dans les eaux turquoises caribéennes et de se dorer la pilule sous les cocotiers et sur le sable blanc.

Promis prochainement, on vous raconte tout, d autant que l objectif etant de remonter sur la Martinique !!!
Et puis, on vous assure, on pense à vous qui etes au froid, allez, courage......
PHOTO-BLOG-copie-2.JPG
Takari est au milieu, au fond la foret, a droite les tapouilles bresiliennes de peche, comme vous pouvez le voir, il ne fait pas beau.....







A tous, l' équipage de Takari vous souhaite une excellente année 2008.
Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 23:06

5/12           123miles/jour


Et merde !!!!  J ai les boules, au matin, je décide d' envoyer le spi, mais pour changer mes habitudes, je l envoie d une maniere originale : dans le cockpit, je tire sur la drisse de spi en laissant filer le spi en meme temps entre les bras........... de là, une petite cosse se fait dans la drisse ( une petite boucle en fait ) le temps de la defaire vite fait et........................................;;WWWWWWWZZZZIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITTTTTTTTTTTTTTTT !!!!!!!!
Le spi vient de s empaler sur le chandelier et est en train de faire un chalut.................
QUEL CON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Une bonne balafre de 50 cm dans un panneau, rendant le spi inutilisable ( ou au risque qu il explose completement.... ) Je m' en veut, ca m' apprendra de faire l andouille....., ce beau spi de class 8 d occasion payé 70 euros est déchiré, du coup, mes performances avec ce vent un peu mou va s en ressentir, tant pis.....
Je n arriverai pas le 6 comme je l' esperais, peut etre que j arriverai en meme temps que Mymy....
Heureusement qu hier je suis resté à la barre à m eclater dans de beaux petits surfs ( quelques beaux surfs "fumant" à 9 nds au loch....., du concentré de bonheur je vous dis.... )
Je commence à sentir dans ma route le courant des plateaux des Guyane, j ai tendance à monter au nord.
Du coup, sans spi, aujourd huie sera une journée vacance à la mer, il fait une chaleur à crever, je met le taud....
DSC04279.JPG
Et puis tant qu à faire, on se fait une super douche, l apres midi se passe à l ombre des voiles sur la plage avant, avec musique et bouquins....

6/12         116 miles/jour

il reste 147 miles pour l objectif, le courant se fait de plus en plus sentir, vive la nav au GPS dans ces conditions là, ca serai un coup à arriver sur Kourou au lieu de Cayenne....
Quelques dauphins viennent me tenir compagnie, je me régale....
1H00 du matin, je fume une petite clope quand j' entends un BLANG !!!......, ca se passe à l avant du bateau et je vois une espece de fusée partir à fond la caisse dans un sillage phosphorescent......suivi de plusieurs coups de queue dans l' eau....., pas trop rassuré, je descend dans le bateau et attend de voir ce qu il se passe....
Un groupe de dauphin en fait arrive, ils ont l air un peu speed, puis quelques minutes apres ils se calment et jouent autour du bateau et de l' étrave.
Apres cela, j' entends un petit avec le groupe, reconnaissable aux petits " flocks" et aux petites respirations. Par moment il fait de petits sauts ratés, un peu comme un gamin àla piscine qui essaierai de faire un joli plongeon et qui se fait un beau "plat "
J imagine que ses parents lui ont dit : " ecoutes gamin, avant d aller s amuser sur les vagues d etraves de super tanker, tu vas deja essayer un avec celui là ( c est à dire Takari )...... " 
Bien que Takari ne fasse ni la vitesse, ni le poids d un super tanker, peut etre s est il un peu trop frotté à mon étrave, et du coup, ce petit dauphin s' est payé le museau turquois de quand meme deux tonnes.....

2H10 du marin, j entre sur le plateau continental des Guyane, reste 80 miles pour l' entrée du chenal, l' équivalent d' un petit aller Antibes-Calvi en gros.


7/12      105miles/jour

Le jour se lève, 3 bateaux de peche disparaissent avec la nuit. L' eau commence à "verdir" , bon signe à priori, j approche des cotes..... je commence à etre un peu impatient de voir les premieres iles....
Vent de 10 nds, je suis largue-grand largue ( le vent me vient de travers, voir 3/4 arriere )
Je m en veut d avoir péter le spi, ca n avance pas tres vite, je risque d arriver un peu tard pour etre à l' aéroport pour accueillir Mymy aujourd huie.

Par hasard, j' allume la radio et j' entends cracher des sons. Ni une ni deux, je sors le poste dehors, deplie l antenne à fond, cherche une station et..... zouk et biguine commencent à apparaitre.

Je tombe apres sur une station diffisant " Le fou du roi ", ca fait 26 jours que je n ai pas entendu un humain parler plus de 5 minutes ( ma doudou au telephone ), c' est un moment completement décalé avec ce que je vis, je me marre de leurs conneries.....
Apres ca, je remets RFO et NRJ Guyane, musique à fond, du zouk en veux tu en voila.....
undefined
14H34 local, grand moment, je suis en visuel de l ilet La Mere et l ilet Le Pere, il reste 23, 5 miles pour l entrée du chenal

Je passe un long moment sur la plage avant à scrupter cette premiere terre, que je connais bien en plus, ca fait plaisir, depuis le temps que je reve de ce moment là, il n' existe pas de mot pour décrire ce que je vis.....
PUTAIN J AI REUSSI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
undefined
15H34, j ' entends un gros bruit assourdissant, le temps d' observer, d' attraper l' appareil photo, clic, ca c est fait.
On ne l' a voit pas mais je l' imagine, à l' interieur de cet gros oiseau d acier, une Mymy doit s' impatienter, voir peut etre m' a vu de son hublot..... de ce meme hublot ou un jour, gamin, j' ai revé de voir ce qu il y avait en dessous..... et de faire ce voyage en voilier..... undefinedCest quand meme dingue qu on arrive le meme jour au meme endroit, ca c est de la stéréo......



undefined

Yahoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo !!!!!!!!!!!!!!!!

Je commence à voir les arbres qui débordent des iles, cette végétation est d' un contraste saisissant de là d ou je suis partit ( eau bleue, terres arides.... )
undefined
J embouque le chenal, attention, ici le chenal est inversé par rapport à l europe. 
undefined

Takari glisse son étrave entre les ilets, je lui chuchotte à l' oreille que c est donc ici que je voulais l' amener, que d ici peu il allait comprendre d' ou venait son nom, je lui explique aussi, que c' est ici que j' ai revé de ce voyage, et que c' était avec lui que je voulais le faire déja à l' époque.
 
J ai presque envie de l' embrasser tellement je suis heureux que ca soit lui qui nous ai amené ici.
Les vagues se calment, il danse de moins en moins, je suis persuadé qu il me repond à sa manière, qu il a compris ce que je lui ai dit, qu' il a compris que ce que je lui avais promis en 2003 dans le port de St Maxime ( c est a dire une belle restauration pour aller ensemble voyager à l autre bout de l' atlantique dans un petit coin amazonien ), n' etait pas une blague ou un faux espoir d' aventure.

undefinedundefined

Il commence à etre un peu tard pour continuer dans le chenal, je suis un peu naze, j' ai passé une nuit blanche, et je ne voudrai pas me planter comme un couillon vu que je n ai plus spécialement les yeux en face des trous.....
On s' approche de L ilet La Mere, dans le but de passer la nuit au mouillage tranquille, et d arriver le lendemain au port.
Je descend le moteur, le demarre ( il pete au deuxieme coup de lanceur.... ) affale les voiles, et enclenche la marche avant.
Le temps de reperer l' endroit ou je jeterai la pioche, tiens, là c est pas mal, quand la maree sera basse, Takari posera doucement sa quille dans la vase, rendant le mouillage tres stable.
L ancre est au fond, 1, 80 m de fond, 25 m de chaine, un coup de marche arriere pour accrocher.
Depuis quelques dizaine de minute, j entends le bruit des arbres et les cris des saimiris, petits singes aux mains dorés, le fond sonore s' intensifie quand je coupe le moteur....le bonheur......

Ca y est j y suis vraiment. Une transat dont le tiercé gagnant est 24; 25; 26, c est à dire un bateau de 24 pieds, un skipper de 25 ans et une transat de 26 jours !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

J ai envie de partager mon  bonheur, j allume l iridium, essaye d appeler mymy, mais ca ne marche pas, j essaye au numero de Benoit notre copain guyanais, merde, ca marche pas.........
Tant pis, y a des belles lumieres encore sur les cotes guyanaises, j attrape une serviette, mon paquet de clopes, l appareil photo, un orangina, jette le tout dans un sac etanche puis descend l echelle..... Je me jette à l' eau !!!
Ne voyez pas de cocotier et d eau translucide, ici foret assez dense et eau boueuse des fleuves.
Le temps de lutter un peu contre le courant à la nage, je grimpe sur le degrad, premiers pas sur terre.......... je ne tangue meme pas......
undefined
Petit tours, l odeur est super agréable, je passe sous un manguier, Takari tire gentilement sur son mouillage, faisons un petit cliché souvenir.....
undefined
Je reviens apres sur le degrad, ma petite recompense est ici, en face de Takari, le temps de passer un bon moment assis avec ma canette, le moment est délicieux, pendant ce temps, les saimiris braillent, ils doivent regler leurs comptes, j' entends le froissement des feuilles dans leurs sauts.
undefined

Puis je regagne mon bord, me fait une petite tambouille, puis me couche.

Dans la nuit de bons grains arrivent, du vent et de la pluie, je suis bercé.

Au matin, je me reveille tranquillement, je suis surpris du bruit des singes, je sors la tete dehors et.... Takari est echoué pas loin du carbet, il a du dérapé dans la nuit et dans les grains dans une vase tres mole, tellement molle que je m en sortirai assez facilement en faisant des embardées au moteur. une fois en eau libre, je remouille, m envoie un petit dej ( à plat et sans roulis.... ) puis redemarre le moteur pour embouquer le chenal.
Ma route croise celle de marsoins, quelques papillons jaune s' invitent sur les filieres. 
J arrive sur Degrad Des Cannes, petit tour du coin, m amarre à couple d un gros voilier en acier jaune.
J' attrappe mes poubelles pour les jeter, et pars avec, une voiture arrive à fond la caisse, à grand renforts d appels de phares et de Klaxon, Mymy sort en courant de la voiture et court sur le ponton, le moment est magnifique, au point qu au moment de se sauter dans les bras, j ai faillit oublier de lacher mes poubelles !!!!
Retrouvailles inoubliables, apres quoi on se réamarre correctement en profitant de l' étale, et allons se jeter avec notre ami dans un resto pour se faire un panaché bien frais, une entrecote"bleue" avec plein de frittes

Le pied quoi....

 

La route de Takari, chaque point correspond en gros a chaque jour....
canaries-guyane-blog.JPG
Repost 0
Published by Takari
commenter cet article
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 22:25
21/11    115 miles/jour 

La moyenne s' ameliore, j' avance pour le moment à 6 nds, cap au 260. Certes la mer est un peu croisée, mais ca fait un bien fou d' avancer enfin....
Les prévisions météo sont bonnes, 15 nds ( 20 au cap vert ), valable au moins 3 jours ..............yahooooooooooo !!!!!!!!!!!!!

DSC04096.JPG


22/11    146 miles/jour

A 3H45, je croise un cargo, il y a 15-20 nds de vent avec mer courte et croisée, faut donc faire gaffe mais tout va bien.
La moyenne ces dernieres 24 heures est bonne, je pourrai aller plus vite mais je prefere y aller tranquille, la route est encore longue et je n ai pas envie d abimer ou de casser quoi que ce soit.
J ai passé le cap des 2000 miles restants a faire, il en reste 1931 pour la guyane, je suis a 916 miles de la Gomera.
Je vois de plus en plus de poissons volants, le premier apercut etait au depart de Las Palmas ( j avais pris ca comme un bon signe.... ), hier ca volait de partout, certains font des bonds de presque 3 metres de haut.
L etat de la mer est desordonnée, je limite au minimum le temps passé à cuisiner au gaz, c est franchement casse gueule.
Au bout d' un moment on s' y fait, une fois les premieres douleurs d'hematomes passées............
DSC04107.JPG



23/11           145 miles/jour

La moyenne est toujours tres bonne, tant mieux, je suis à 1786 miles des cotes guyanaises, ca se rapproche doucement.
Cette moyenne se justifie par 20-25 nds de vent, ca roule grave, une vraie barrique ce bateau...... on fait des pointes à plus de 8 nds, juste sous foc seul.
Il fait aussi de plus en plus chaud, le ciel bleu pétard et ses petits cumulus me rappelle les moments de funboard sur le mahury quand j etais ado.
Depuis le départ je suis à poil la journée et depuis 4 jours, je ne met meme plus une petite polaire pour la nuit dehors............. génial !
DSC04124.JPG


24/11    130 miles/jour

Les conditions sont bonnes, je prefere un peu ralentir, c est de la navigation en glissade ( et roulade.... )
Au matin, je remets à l' eau mes 3 premiers cadavres de poissons volant morts sur le pont.
DSC04126.JPG
Il y a eut 4 petits grains, meme pas de quoi rincer le bateau, cependant, je me méfie.....
Dans la nuit le vent prend de la droite, il passe de NE à Est. Je suis déja depuis quelques temps sous foc et tourmentin tangonné, le pilote n' étant là que pour remettre Takari sur sa route apres une embardée due à une vague, la stabilité de route de ce bateau est extraordinaire.......
Depuis le début de cette nav', je me surprend à lire plus que je ne le pensais.....
Dans la nuit, ca prend encore un peu de droite, les deux tangons donnent de bons résultats, je suis bien content de les avoir.....

25/11    137 miles/jour
DSC04130.JPG
Je suis à 1521 miles du but, dans l' apres midi, le vent se renforce un peu, du coup, avant la nuit, je remplace le foc et le tourmentin par le genois, c est moins stable de route, par contre, au cas ou, ca fait beaucoup moins de bordel à affaler en cas de grains plus forts.....

26/11       136 miles/jour

La nuit a été tranquille, il y a moins de mer et j' ai donc mieux récupéré, du coup, j ai une super peche, le fait peut etre aussi d avoir un peu moins mal au dos y joue pour beaucoup ( ca fait quelques jours que j ai remis ma ceinture lombaire, lombaire qui commencaient à me chatouiller depuis quelques jours..... )
1385 miles du but, j ai dans le sillage 1429 miles, j ai donc fait la moitié du chemin !!!!!!
Ca se fete donc, initialement, j' avais prevu une bonne bouteille de St Emilion, mais cette derniere a été ouverte aux Canaries ( et en plus on l' avait jeté, elle etait bouchonné, signe que cette premiere partie du voyage etait vraiment mal partie..... ), du coup, vu les picrates de rouges qu il peut y avoir en espagne, j avais opté pour du sur...... qui est une mini bouteille de " Jack Daniel's"
DSC04139.JPG

Ne croyez pas que je l' ai entierement "siflée" , c' etait vraiment pour le geste, d autant que peu de temps apres me l etre servit, un coup de roulis me la foutu en l' air.......


A 20H30, je m' essuie deux bons grains avec 20-25 nds dessous, sous foc et GV 2 ris, apres les grains le vent se remet E-SE 14nds tranquille.
Mais ce n' est pas finit, 1h00 du matin, encore un, puis un deuxieme, obligé d' affaler la GV, mais le nec plus ultra, c est qu avec la capote et sa protection d' entrée, pas une goutte n est passé à l interieur, le bateau est sec, je pourrai presque mettre des pantoufles pour sentir la pluie tomber à l interieur du bateau........






27/11       127 miles/jour

 Il reste 1259 miles, toujours des grains, le bateau est bien rincé, 20 nds d' Est, il y a un foyer orageux à 200 miles devant......
DSC04170.JPG
A 15H, les nuagent se barrent, chic, on va pouvoir prendre une douche et secher au soleil. Pendant ce temps, les housses et autres tissus prennent l air au soleil dehors, ca doit faire un peu romano mais c est pas grave, ici, personne ne nous voit.....
Mais attention, la mer est "cabossée" avec le vent de Sud qu il y a eut.....

28/11    135 miles/jour

Reste 1125 miles pour la Guyane, ma premiere ETA ( Estimed Time Arrived ou date d arrivée estimée ) serai pour le 6 decembre, fin de journée.
La journée est agréable, ciel bleu, 15-20 nds de vent, la houle s est enfin établie et je finis par tangonner le genois.
J ai pris une habitude, tous les matin je fais le tour du pont pour recolter les poissons volants ( parce que apres ca pourri et ca pue ), ce matin, la récolte est excellente si on peut dire, voyez plutot :
DSC04173.JPG
Je suis assez surpris d en voir autant voler à longueur de temps. Par contre j' ai une mauvaise surprise, c est que j ai de plus en plus d algue dans le reservoir principal malgré les additifs mis avant le départ, je décide donc de ne plus y toucher au cas ou, heureusement que je n avais pas mis tous mes oeufs dans le meme panier, j ai en tout 55 l dans ce reservoir 40 repartis en 3 bidons, 90 litres d eau mineral, je ne compte pas l eau gazeuse et les sodas......, j entame donc un bidon de 10 litres, c est con, il en reste encore beacoup dans ce reservoir.
2H15 du matin, j affale le genois et met le foc ( tangonné aussi ), vitesse 5,5-6nds


29/11     139 miles/ jour

Il reste 854 miles, la météo dit du 20 nds de NE, la ZIC ( Zone Intertropical de Convergence ou pot au noir ) est tres active par 45 W et 9 N, ici j ai en fait 10 nds d ENE, mais le bateau taille sa route à 5 nds sous genois seul, un bonheur.
Aujourd huie, j ai la satisfaction d' avoir sauvé 3 vies, celles de 3 poissons volants venus se suicider sous mon nez....

30/11      133 miles/ jour

854 miles encore à faire, mon ETA est toujours pour le 6 ou 7 decembre. 
A 14 h  les 20 nds de vent rentré dans la nuit passent à 25, le foc remplace le genois, toujours tangonne, Takari fonce à 6 nds, mais pour faire simple, à 16 h il retombe, manoeuvre inverse, la mer est croisée, Takari se prend pour une balle de Ping Pong dans toutes les vagues.
Bizarre ces conditions, je n aurai meme pas vu le soleil aujourd huie
Paradoxalement, seul les levers de soleil etaient vraiment magnifique jusqu à present,, les couchers etaient plutot tristounet, sauf au départ des canaries dans la pétole

1/12         

La meteo dit SW en altitude, 15-20 nds sur l eau, je suis positionné dans une ZIC pas tres dense, des orages sont prevus sur le 14 N 44 W
La mer s est enfin calmée, une chose m' étonne beaucoup, c est par moment des "marmites" comme celles de Gibraltar alors qu il n y a aucun grain à l horizon, ca ressemble à un courant contraire, mais il n y en a pas de connu là ou je suis....
Par moment j ai l impression d etre dans une balle de flipper, dont le joueur serai tres énérvé

2/ 12       136 miles/jour

Encore  trois bonnes marmites cette nuit, du coup avec ces conneries, je me suis ebouillanté la hanche avec mon thé qui a valsé de la gaziniere alors que j etais assis en face, j arrive pas à comprendre le phénomene ( pas de me prendre le thé bouillant, je parle des marmites..... )
Lorsque j' ai Mymy au telephone, j apprends qu il y a eut un tremblement de terre en Martinique, peut etre est-ce lié...... 
Il reste 587 miles.
16H30, le vent mollit, j envoie le spi. A peine le temps de l' admirer que 45 minutes plus tard un gros grain arrive, j affale le spi et le vent monte à 20 nds.
Mais j ai le droit à une récompense, celle d un bel arc en ciel
DSC04231.JPG
Mais aussi à de beaux contrastes :
DSC04235.JPG


Mais là aussi, le temps d admirer un peu le paysage et 15 minutes plus tard, il me faut affaler le genois, puis ca remollit, bof tant pis je reste comme ca j ai la flemme
18H45, je craque je renvoie le genois, le vent est trop mou et le 'pitaine n aime pas se trainer....

3/12      120 miles/jour

Reste 469 miles. C est la journee joyeuse d' Eole, alors que tout va pour le mieux, sous spi seul à 4-5 nds, à 19H il se met a faire n importe quoi, un coup je me renforce, un coup je retombe, donc on fait tomber le spi, puis on le remet puis ca retombe on remet le spi, et inversement, du coup on va jouer avec le genois et la gv, mais c est le meme merdier, un coup j affale la gv puis la remet, avec un ris, on affale on remet a deux ris, puis toute la toile, bref, Eole joue avec mes nerfs..... Ca a pour effet de me fatiguer un peu ( c est a dire que ca fait deja 23 jours que je me tape tous les quarts, alors ces espiegleries.... fatiguent un peu )

4/12      88miles/jour

Dans la nuit, le vent remonte, genois seul, puis apres je remets la GV, mais c est merdique, ca masque trop le genois, alors je l affale presque aussitot....
AU matin, plus rien, comme petit deje, je me fait un envoie de spi, j empanne,  vent NE....
il reste 381 miles pour la guyane, route au 259°
11H, j allume l iridium, et me fait une frayeur retrospective.... je sens dans le message une pointe d' inquietude, il y a eut hier soir à 100 miles sur mon babord des claques à 50 nds de vent.......... glurps, il y a encore une zone à 45 nds de vent au 8N 45 W..... faut faire gaffe quand meme

Pour me consoler un peu, j ai le droit à une visite de dauphins, toujours aussi magique, on ne s en lasse pas....
DSC04245.JPG
Repost 0
Published by Takari
commenter cet article

Articles Récents